ENTRAÎNEURS FRONTAUX

1. Comment remplacer les griffes dans un entraîneur frontal ?

Pour remplacer les doigts d’un entraîneur frontal, les outils et les clés ne sont pas nécessaires. Prenez le doigt des mains et faites-le glisser axialement jusqu’à le faire sortir de son logement. Si nécessaire, pour faciliter la prise, utilisez un chiffon ou bien des pinces. Pour introduire à nouveau les doigts, faites-les glisser dans la direction de l’axe de l’entraîneur tout en gardant le plan fraisé vers l’extérieur. Cette opération peut être effectuée avec l’entraîneur déjà monté sur la machine, sans que cela puisse affecter la précision de l’entraîneur même. Pour cette opération, il est conseillé d’appliquer une couche très mince de graisse.
Instructions pour un entretien correct.

2. Avec quelle fréquence faut-il affûter les doigts d’un entraîneur frontal ?

L’usure des doigts d’un entraîneur frontal est très difficile à quantifier en heures de travail ou bien en pièces usinées. Les différentes matières à usiner, les paramètres d’usinage etc., rendent cette information presque impossible. Nous pouvons quand même affirmer que, si l’on change souvent le type d’usinage, l’affûtage des doigts est une décision à prendre en jugeant leur état visuellement, en regardant la lame (si le tranchant est un peu aplati ou ébréché) et la pièce qu l’on vient d’usiner. Si les 4 incisions faites par l’entraîneur ne sont pas droites mais légèrement ouvertes (en éventail), il est conseillé de procéder avec l’affûtage et, dans ces conditions, il suffira de quelques dixièmes de millimètres. Pour ceux qui, au contraire, ont des séries de pièces très nombreuses, il sera suffisant de noter, les premières fois, le nombre de pièces usinées avant d’arriver à l’usure sus-mentionnée.

3. De combien de millimètres peut-on affûter le tranchant d’un doigt d’un entraîneur frontal avant de le rendre inutilisable ?

Il est possible d’affûter un doigt d’un etraîneur frontal jusqu’à un maximum de 3 mm. Il n’est pas conseillé de dépasser les 3 mm pour ne pas affecter la course de la pointe centrale. Lors de l’opération d’affûtage, faites attention à ne pas échauffer la lame.

4. Comment peut-on remplacer la pointe centrale d’un entraîneur frontal ?

ENTRAÎNEURS À POINTE À RESSORT : le remplacement d’une pointe centrale d’un entraîneur frontal à pointe à ressort ne nécessite pas d’outils ou de clés. Prenez la pointe centrale des mains et faites-la glisser axialement jusqu’à la sortir de son logement. Si nécessaire, afin d’améliorer la prise, utilisez un chiffon ou bien des pinces. Pour introduire à nouveau la pointe centrale, faites-la glisser en la direction de l’axe de l’entraîneur, jusqu’à la butée. L’opération peut être effectuée avec l’entraîneur déjà monté sur la machine, sans que celà affecte la précision de l’entraîneur même.
Instruction pour l’entretien correct.
ENTRAÎNEURS À POINTE FIXE : dans les entraîneurs frontaux à pointe fixe il y a une ou deux vis sans tête (selon le modèle) qui bloquent la pointe centrale dans son logement. Avant de procéder au remplacement, desserrez les vis sans tête et, une fois que vous avez remplacé la pointe centrale, serrez à nouveau les vis sans tête de blocage et assurez-vous que les faces fraisées coïncident parfaitement avec les vis sans tête.
Instructions pour l’entretien correct.

5. Avec quelle fréquence doit-on faire l’entretien de l’entraîneur frontal ?

Faire l’entretien de l’entraîneur frontal n’est pas indispensable vue que le système est complètement mécanique. Nous conseillons, toutes les 400 heures de travai, d’enlever les doigts d’entraînement et la pointe centrale et d’en vérifier l’efficience parfaite. Nous conseillons aussi de les graisser de sorte à créer une couche très mince qui empêche l’eau émulsionnée de rentrer à l’intérieur du corps de l’entraîneur.
Instructions pour l’entretien correct.

6. Quelle-est la fonction des vis sans tête radiales sur la tête ?

Les 4 vis sans tête radiales sur la tête de l’entraîneur frontal ont la fonction de anti-retour pour le doigt. Leur positionnement doit quand même permettre la rotation du doigt sur son axe de 0,2÷0,3 mm. Ces vis sans tête sont reglées en phase de montage et ELLES NE DOIVENT PLUS ÊTRE TOUCHÉE APRÈS.
Instructions pour l’entretien correct.

7. Quelle est la fonction de la vis sans tête arrière des entraîneurs frontaux ?

La vis sans tête arrière des entraîneurs frontaux (versions avec pointe centrale à ressort), a la fonction de maintenir les rondelles Belleville à l’intérieur préchargées. Ce réglage est effectué lors de la phase de montage, donc la vis sans tête arrière NE DOIT JAMAIS ÊTRE TOUCHÉE.
Instructions pour l’entretien correct.

8. Comment peut-on définir le sens de rotation de l’entraîneur frontal ?

L’entraîneur frontal peut être équipé de doigts ayant une rotation d’usinage dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre et de doigts ayant une rotation dans le sens des aiguilles d’une montre. Pour définir le sens de rotation, il est nécessaire de regarder l’entraîneur frontalement. Le côté des lames ayant une inclinaison plus importante est le côté d’entraînement. Par exemple : côté droit incliné, rotation dans le sens des aiguilles d’une montre ; côté gauche incliné, rotation dans le sens contraire. Une fois que l’entraîneur est monté sur la machine, vérifiez que la rotation du mandrin correspond à celle des doigts montés sur l’entraîneur frontal.
Instructions concernant le principe de fonctionnement.

9. Est-il possible d’usiner des pièces ayant un trou au lieu d’un centre ? …Utilisation des pointes centrales “à gorges”.

L’entraîneur frontal peut usiner également des pièces ayant des trous plus ou moins larges au lieu d’un centre, selon la dimension de la pièce. Il suffit de monter la pointe centrale à gorges ayant la dimension appropriée. Lors de l’utilisation des pointes à gorges, il est nécessaire de contrôler toujours la longueur des doigts d’entraînement qui ne doit jamais dépasser les 3mm en moins par rapport à la dimension d’origine indiquée dans le catalogue. Ce qui signifie que les doigts d’entraînement peuvent être affûtés jusqu’à un maximum de 3mm par rapport à leur longueur d’origine. Pour le fonctionnement correct de la pointe à gorges, il est nécessaire que, lorsque elle est sous charge, elle ne soit jamais en butée sur le plan de la tête porte-doigts.
Instructions concernant le mode de blocage des entraîneurs.

10. Commment peut-on bloquer un entraîneur frontal sur un autocentrant ?

Afin de bloquer correctement l’entraîneur frontal sur un autocentrant, il est nécessaire d’usiner au tour les mors doux de sorte à rattrapper le jeu axial et radial de l’autocentrant. Serrer un flasque rond ayant le diamètre approprié entre les trois mors et usiner le diamètre “D” ; ensuite, après avoir serré la bague appropriée dans le diamètre “D”, usiner le diamètre “C”.
Instructions concernant le mode d’emploi de la pointe.

[print-me]

ENTRAÎNEURS FRONTAUX

1. Comment remplacer les griffes dans un entraîneur frontal ?

Pour remplacer les doigts d’un entraîneur frontal, les outils et les clés ne sont pas nécessaires. Prenez le doigt des mains et faites-le glisser axialement jusqu’à le faire sortir de son logement. Si nécessaire, pour faciliter la prise, utilisez un chiffon ou bien des pinces. Pour introduire à nouveau les doigts, faites-les glisser dans la direction de l’axe de l’entraîneur tout en gardant le plan fraisé vers l’extérieur. Cette opération peut être effectuée avec l’entraîneur déjà monté sur la machine, sans que cela puisse affecter la précision de l’entraîneur même. Pour cette opération, il est conseillé d’appliquer une couche très mince de graisse.
Instructions pour un entretien correct.

 

2. Avec quelle fréquence faut-il affûter les doigts d’un entraîneur frontal ?

L’usure des doigts d’un entraîneur frontal est très difficile à quantifier en heures de travail ou bien en pièces usinées. Les différentes matières à usiner, les paramètres d’usinage etc., rendent cette information presque impossible. Nous pouvons quand même affirmer que, si l’on change souvent le type d’usinage, l’affûtage des doigts est une décision à prendre en jugeant leur état visuellement, en regardant la lame (si le tranchant est un peu aplati ou ébréché) et la pièce qu l’on vient d’usiner. Si les 4 incisions faites par l’entraîneur ne sont pas droites mais légèrement ouvertes (en éventail), il est conseillé de procéder avec l’affûtage et, dans ces conditions, il suffira de quelques dixièmes de millimètres. Pour ceux qui, au contraire, ont des séries de pièces très nombreuses, il sera suffisant de noter, les premières fois, le nombre de pièces usinées avant d’arriver à l’usure sus-mentionnée.

 

3. De combien de millimètres peut-on affûter le tranchant d’un doigt d’un entraîneur frontal avant de le rendre inutilisable ?

Il est possible d’affûter un doigt d’un etraîneur frontal jusqu’à un maximum de 3 mm. Il n’est pas conseillé de dépasser les 3 mm pour ne pas affecter la course de la pointe centrale. Lors de l’opération d’affûtage, faites attention à ne pas échauffer la lame.

 

4. Comment peut-on remplacer la pointe centrale d’un entraîneur frontal ?

ENTRAÎNEURS À POINTE À RESSORT : le remplacement d’une pointe centrale d’un entraîneur frontal à pointe à ressort ne nécessite pas d’outils ou de clés. Prenez la pointe centrale des mains et faites-la glisser axialement jusqu’à la sortir de son logement. Si nécessaire, afin d’améliorer la prise, utilisez un chiffon ou bien des pinces. Pour introduire à nouveau la pointe centrale, faites-la glisser en la direction de l’axe de l’entraîneur, jusqu’à la butée. L’opération peut être effectuée avec l’entraîneur déjà monté sur la machine, sans que celà affecte la précision de l’entraîneur même.
Instruction pour l’entretien correct.
ENTRAÎNEURS À POINTE FIXE : dans les entraîneurs frontaux à pointe fixe il y a une ou deux vis sans tête (selon le modèle) qui bloquent la pointe centrale dans son logement. Avant de procéder au remplacement, desserrez les vis sans tête et, une fois que vous avez remplacé la pointe centrale, serrez à nouveau les vis sans tête de blocage et assurez-vous que les faces fraisées coïncident parfaitement avec les vis sans tête.
Instructions pour l’entretien correct.

 

5. Avec quelle fréquence doit-on faire l’entretien de l’entraîneur frontal ?

Faire l’entretien de l’entraîneur frontal n’est pas indispensable vue que le système est complètement mécanique. Nous conseillons, toutes les 400 heures de travai, d’enlever les doigts d’entraînement et la pointe centrale et d’en vérifier l’efficience parfaite. Nous conseillons aussi de les graisser de sorte à créer une couche très mince qui empêche l’eau émulsionnée de rentrer à l’intérieur du corps de l’entraîneur.
Instructions pour l’entretien correct.

 

6. Quelle-est la fonction des vis sans tête radiales sur la tête ?

Les 4 vis sans tête radiales sur la tête de l’entraîneur frontal ont la fonction de anti-retour pour le doigt. Leur positionnement doit quand même permettre la rotation du doigt sur son axe de 0,2÷0,3 mm. Ces vis sans tête sont reglées en phase de montage et ELLES NE DOIVENT PLUS ÊTRE TOUCHÉE APRÈS.
Instructions pour l’entretien correct.

 

7. Quelle est la fonction de la vis sans tête arrière des entraîneurs frontaux ?

La vis sans tête arrière des entraîneurs frontaux (versions avec pointe centrale à ressort), a la fonction de maintenir les rondelles Belleville à l’intérieur préchargées. Ce réglage est effectué lors de la phase de montage, donc la vis sans tête arrière NE DOIT JAMAIS ÊTRE TOUCHÉE.
Instructions pour l’entretien correct.

 

8. Comment peut-on définir le sens de rotation de l’entraîneur frontal ?

L’entraîneur frontal peut être équipé de doigts ayant une rotation d’usinage dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre et de doigts ayant une rotation dans le sens des aiguilles d’une montre. Pour définir le sens de rotation, il est nécessaire de regarder l’entraîneur frontalement. Le côté des lames ayant une inclinaison plus importante est le côté d’entraînement. Par exemple : côté droit incliné, rotation dans le sens des aiguilles d’une montre ; côté gauche incliné, rotation dans le sens contraire. Une fois que l’entraîneur est monté sur la machine, vérifiez que la rotation du mandrin correspond à celle des doigts montés sur l’entraîneur frontal.
Instructions concernant le principe de fonctionnement.

 

9. Est-il possible d’usiner des pièces ayant un trou au lieu d’un centre ? …Utilisation des pointes centrales “à gorges”.

L’entraîneur frontal peut usiner également des pièces ayant des trous plus ou moins larges au lieu d’un centre, selon la dimension de la pièce. Il suffit de monter la pointe centrale à gorges ayant la dimension appropriée. Lors de l’utilisation des pointes à gorges, il est nécessaire de contrôler toujours la longueur des doigts d’entraînement qui ne doit jamais dépasser les 3mm en moins par rapport à la dimension d’origine indiquée dans le catalogue. Ce qui signifie que les doigts d’entraînement peuvent être affûtés jusqu’à un maximum de 3mm par rapport à leur longueur d’origine. Pour le fonctionnement correct de la pointe à gorges, il est nécessaire que, lorsque elle est sous charge, elle ne soit jamais en butée sur le plan de la tête porte-doigts.
Instructions concernant le mode de blocage des entraîneurs.

 

10. Commment peut-on bloquer un entraîneur frontal sur un autocentrant ?

Afin de bloquer correctement l’entraîneur frontal sur un autocentrant, il est nécessaire d’usiner au tour les mors doux de sorte à rattrapper le jeu axial et radial de l’autocentrant. Serrer un flasque rond ayant le diamètre approprié entre les trois mors et usiner le diamètre “D” ; ensuite, après avoir serré la bague appropriée dans le diamètre “D”, usiner le diamètre “C”.
Instructions concernant le mode d’emploi de la pointe.

CONTRE-POINTES TOURNANTES

1. Lors de l’usinage, est-ce que la contre-pointe peut s’échauffer ?

Oui, il est normal que la contre-pointe puisse s’échauffer puisque, vue que elle est équipée de roulements radiaux à rouleaux, spécialement si elle est utilisée à la vitesse de rotation maximum indiquée dans les tabelaux de réference, des températures dépassant les 40° sont tout à fait normales.

 

2. Est-ce normal qu’il y ait des fuites de graisse de la contre-pointe ?

Lorsque la contre-pointe est toute neuve ou bien après une révision périodique, il est normal qu’il y ait une petite fuite de graisse de la partie avant. Toutes les contre-pointes tournantes, à l’exception de la série 65, sont pleine de graisse spéciale à longue durée à l’intérieur. La fuite a lieu dans les toutes premières heures d’usinage, et elle est due à la contre-pointe tournante qui élimine la graisse excédentaire. Si la fuite continue même après 2-3 jours de fonctionnement, appelez le service technique. Probablement, il s’agit d’un joint d’étanchéité abimé. Ce n’est pas nécessaire de rajouter de la graisse.

 

3. Est-il nécessaire de procéder au remplissage périodique de l’huile dans la contre-pointe tournante ?

Oui, il est nécessaire de procéder au remplissage périodique du niveau de l’huile toutes le 80-100 heures de fonctionnement on dévissant la vis fendue logée sur le corps de la contre-pointe. Ensuite, pomper l’huile. Remplir la contre-pointe et continuer jusqu’à faire sortir l’huile de la partie avant. Les contre-pointes tournantes série 65 sont pleines, à l’intérieur, d’huile à dispersion qui sert à lubrifier.

 

4. Avec quelle fréquence faut-il effectuer l’entretien de la contre-pointe tournante ?

Les contre-pointes tournantes série 65, nécessitent d’entretien périodique toutes les 80-100 heures de fonctionnement en remplissant le niveau de l’huile.
Les contre-pointes tournantes série 65-80 nécessitent de procéder au rattrappage du jeu éventuel du roulement à rouleaux coniques toutes les 900 heures de fonctionnement en agissant sur l’écrou de réglage.
Conseils pour l’entretien correct.

Les contre-pointes tournantes série 85 pour tournage, série 82 pour taillage et série RAPIDO, ne nécessitent pas de cette opération. Les contre-pointes tournantes pour rectification nécessitent d’entretien périodique toute les 150 heures de fonctionnement on enlevant le couvercle de protection contre l’eau et en remplaçant la graisse MOLYKOTE à l’intérieur.
Pour des réparations plus importantes (remplacement de roulements, joints d’étanchéité etc.), il n’y a pas de durée préétablie, la durée dépend du type d’utilisation qu’en fait l’utilisateur. Nous conseillons, afin d’éviter le blocage de la contre-pointe, de l’envoyer préalablement chez nos centres spécialisés pour effectuer la révision en cas de perte de précision ou bien de bruit lors du fonctionnement des roulements.

 

5. Que doit-on faire après un arrêt prolongé avant de reprendre le travail ?

Après un arrêt prolongé d’une contre-pointe tournante, il est bien d’effectuer des opérations assez simples :
– pour les contre-pointes tournantes série 65, procéder au remplissage en huile jusqu’à ce que l’huile ne sort de l’avant de la contre-pointe.
– pour les contre-pointes tournantes série 80-85, procéder pendant quelques minutes à très petite vitesse. Ce qui permettera à la graisse contenue à l’intérieur de se mélanger à nouveau pour permettre une lubrification correcte.

 

6. Combien de tours-minute peut-on effectuer avec la contre-pointe tournante ?

– Pour la vitesse de fonctionnement des contre-pointes tournantes série 65. cliquez ici.
– Pour la vitesse de fonctionnement des contre-pointes tournantes série 80. cliquez ici.
– Pour la vitesse de fonctionnement des contre-pointes tournantes série 85. cliquez ici.

 

7. Quelle pointe peut-on monter sur les contre-pointes fixes porte-pointe interchangeable ?

Les pointes qui peuvent être montées sur les contre-pointes fixes porte-pointe interchangeable avec filetage d’extraction pour tournage d’arbre et tuyaux CM3 CM4 e CM5, sont celles ayant l’attache pour les contre-pointes avec CM5. Plus de détails.

 

8. Comment peut-on remplacer la pointe interchangeable ?

Pour remplacer une pointe interchangeable sur une contre-pointe tournante ou bien sur une contre-pointe fixe porte-pointe il est nécessaire d’utiliser une clé de dimension appropriée et de bloquer la pointe dans l’étau ; ensuite, après avoir insérer la clé dans l’arbre de la contre-pointe, serrer bien comme si l’on devait serrer une vis.
Une fois que la pointe a étée enlevée, pour le montage il suffira de bien nettoyer les deux logements, rapprocher la pointe et faire en sorte que les deux cônes fassent l’accouplement en exerçant une pression. Après l’usinage, si l’on veut arrêter la contre-pointe pendant une certaine période de temps, il est conseillé de démonter la pointe.
Conseils utiles pour l’entretien correct de la contre-pointe.

 

9. Comment peut-on remplacer une bague conique dans une contre-pointe tournante pour tuyaux ou bien dans une contre-pointe fixe porte-bagues coniques ?

Pour remplacer une bague conique montée sur une contre-pointe pour tuyaux, visser une vis dans le filetage qui se trouve en tête de la bague conique jusqu’à ce que, une fois qu’on est appuyé sur l’arbre, en tirant la clé, on puisse procéder à l’extraction. Pour monter la bague conique, une fois qu’on a bien nettoyé les deux logements, rapprocher la tige conique de la contre-pointe à la bague conique et exercer une pression jusqu’à ce que les deux pièces ne soient accouplées.

 

10. Quelle est la fonction de l’écrou à encoche d’épaulement dans les contre-pointes tournantes ?

Dans les contre-pointes tournantes avec écrou à encoches d’épaulement, dans les modèles jusqu’à la grandeur cône morse 4, l’écrou à encoche vissé sur le corps sert à rigidifier au maximum la contre-pointe en éliminant ainsi vibrations ou fléchissements éventuels dûs à un usinage particulièrement difficile.
Conseils utiles pour l’entretien correct de la contre-pointe.

 

11. Quelle est la fonction de l’écrou à encoches d’extraction dans les contre-pointes tournantes ?

L’écrou à encoches d’extraction dans les contre-pointes tournantes, présent dans toutes les grandeurs cône morse, a deux fonctions : il sert à rigidifier et à permettre l’extraction à l’aide d’une clé à ergots.
Conseils utiles pour l’entretien correct de la contre-pointe.

 

12. Comment peut-on régler la contre-pointe tournante ?

Cette opération est effectuée si le roulement à rouleaux coniques prends du jeu, ce qui détermine une perte de précision de la contre-pointe. Le réglage se fait exclusivement sur les contre-pointes tournantes série 65 et 80.
Conseils utiles pour l’entretien correct de la contre-pointe.
Pour effectuer le réglage, suivez cette séquence :
– Bloquez la contre-pointe dans l’étau.
– Desserrez la vis sans tête de blocage de l’écrou qui se trouve sur le corps de la contre-pointe.
– Enlevez, à l’aide d’un tournevis, la bague pare-copeaux qui se trouve en dessus de l’écrou de réglage.
– Faites un repère à l’aide d’un feutre sur l’écrou à encoche et sur le corps de la contre-pointe.
– Utilsez une clé à ergots sur l’écrou de réglage jusqu’à déplacer le repère de quelques millimètres.

Pour effectuer un réglage correct vous devez considérer que, lorsque la contre-pointe n’est pas sous charge axiale, elle devient peu glissante ; ce qui est dû à la contre pression du ressort qui sert à différencier la charge axiale des deux paliers de butée. Les contre-pointes tournantes pour tournage série 85, les contre-pointes pour taillage série 82, pour rectification et la série RAPIDO ne sont pas à régler.
Conseils utiles pour l’entretien correct de la contre-pointe.

 

13. Quelle est la charge axiale qui peut être supportée par la contre-pointe ?

– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 65. cliquez ici.
– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 80. cliquez ici.
– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 85. cliquez ici.

 

14. Quelle est la charge radiale qui peut être suppportée par la contre-pointe ?

– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 65. cliquez ici.
– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 80. cliquez ici.
– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 85. cliquez ici.

 

15. Comment peut-on remplacer l’arbre d’une contre-pointe tournante pour taillage ?

Pour remplacer l’arbre d’une contre-pointe tournante, suivez cette séquence :
– Prenez la contre-pointe, dévissez le couvercle avant de protection contre l’eau et enlevez-le.
– Serrez l’arbre dans un étau sur la partie cilindrique.
– Dévissez la vis arrière qui bloque l’arbre dans son logement.
– Continuez de tenir l’arbre de la contre-pointe bloqué dans l’étau et sortez manuellement le corps de l’arbre.
– Introduisez l’arbre à remplacer.
– Poussez de sorte à le remonter définitivement dans son logement.
– Visser la vis arrière avec sa rondelle de blocage de l’arbre.
– Inserez à nouveau le couvercle en le vissant dans son logement.

CONTRE-POINTES TOURNANTES

1. Lors de l’usinage, est-ce que la contre-pointe peut s’échauffer ?

Oui, il est normal que la contre-pointe puisse s’échauffer puisque, vue que elle est équipée de roulements radiaux à rouleaux, spécialement si elle est utilisée à la vitesse de rotation maximum indiquée dans les tabelaux de réference, des températures dépassant les 40° sont tout à fait normales.

2. Est-ce normal qu’il y ait des fuites de graisse de la contre-pointe ?

Lorsque la contre-pointe est toute neuve ou bien après une révision périodique, il est normal qu’il y ait une petite fuite de graisse de la partie avant. Toutes les contre-pointes tournantes, à l’exception de la série 65, sont pleine de graisse spéciale à longue durée à l’intérieur. La fuite a lieu dans les toutes premières heures d’usinage, et elle est due à la contre-pointe tournante qui élimine la graisse excédentaire. Si la fuite continue même après 2-3 jours de fonctionnement, appelez le service technique. Probablement, il s’agit d’un joint d’étanchéité abimé. Ce n’est pas nécessaire de rajouter de la graisse.

3. Est-il nécessaire de procéder au remplissage périodique de l’huile dans la contre-pointe tournante ?

Oui, il est nécessaire de procéder au remplissage périodique du niveau de l’huile toutes le 80-100 heures de fonctionnement on dévissant la vis fendue logée sur le corps de la contre-pointe. Ensuite, pomper l’huile. Remplir la contre-pointe et continuer jusqu’à faire sortir l’huile de la partie avant. Les contre-pointes tournantes série 65 sont pleines, à l’intérieur, d’huile à dispersion qui sert à lubrifier.

4. Avec quelle fréquence faut-il effectuer l’entretien de la contre-pointe tournante ?

Les contre-pointes tournantes série 65, nécessitent d’entretien périodique toutes les 80-100 heures de fonctionnement en remplissant le niveau de l’huile.
Les contre-pointes tournantes série 65-80 nécessitent de procéder au rattrappage du jeu éventuel du roulement à rouleaux coniques toutes les 900 heures de fonctionnement en agissant sur l’écrou de réglage.
Conseils pour l’entretien correct.

Les contre-pointes tournantes série 85 pour tournage, série 82 pour taillage et série RAPIDO, ne nécessitent pas de cette opération. Les contre-pointes tournantes pour rectification nécessitent d’entretien périodique toute les 150 heures de fonctionnement on enlevant le couvercle de protection contre l’eau et en remplaçant la graisse MOLYKOTE à l’intérieur.
Pour des réparations plus importantes (remplacement de roulements, joints d’étanchéité etc.), il n’y a pas de durée préétablie, la durée dépend du type d’utilisation qu’en fait l’utilisateur. Nous conseillons, afin d’éviter le blocage de la contre-pointe, de l’envoyer préalablement chez nos centres spécialisés pour effectuer la révision en cas de perte de précision ou bien de bruit lors du fonctionnement des roulements.

5. Que doit-on faire après un arrêt prolongé avant de reprendre le travail ?

Après un arrêt prolongé d’une contre-pointe tournante, il est bien d’effectuer des opérations assez simples :
– pour les contre-pointes tournantes série 65, procéder au remplissage en huile jusqu’à ce que l’huile ne sort de l’avant de la contre-pointe.
– pour les contre-pointes tournantes série 80-85, procéder pendant quelques minutes à très petite vitesse. Ce qui permettera à la graisse contenue à l’intérieur de se mélanger à nouveau pour permettre une lubrification correcte.

6. Combien de tours-minute peut-on effectuer avec la contre-pointe tournante ?

– Pour la vitesse de fonctionnement des contre-pointes tournantes série 65. cliquez ici.
– Pour la vitesse de fonctionnement des contre-pointes tournantes série 80. cliquez ici.
– Pour la vitesse de fonctionnement des contre-pointes tournantes série 85. cliquez ici.

7. Quelle pointe peut-on monter sur les contre-pointes fixes porte-pointe interchangeable ?

Les pointes qui peuvent être montées sur les contre-pointes fixes porte-pointe interchangeable avec filetage d’extraction pour tournage d’arbre et tuyaux CM3 CM4 e CM5, sont celles ayant l’attache pour les contre-pointes avec CM5. Plus de détails.

8. Comment peut-on remplacer la pointe interchangeable ?

Pour remplacer une pointe interchangeable sur une contre-pointe tournante ou bien sur une contre-pointe fixe porte-pointe il est nécessaire d’utiliser une clé de dimension appropriée et de bloquer la pointe dans l’étau ; ensuite, après avoir insérer la clé dans l’arbre de la contre-pointe, serrer bien comme si l’on devait serrer une vis.
Une fois que la pointe a étée enlevée, pour le montage il suffira de bien nettoyer les deux logements, rapprocher la pointe et faire en sorte que les deux cônes fassent l’accouplement en exerçant une pression. Après l’usinage, si l’on veut arrêter la contre-pointe pendant une certaine période de temps, il est conseillé de démonter la pointe.
Conseils utiles pour l’entretien correct de la contre-pointe.

9. Comment peut-on remplacer une bague conique dans une contre-pointe tournante pour tuyaux ou bien dans une contre-pointe fixe porte-bagues coniques ?

Pour remplacer une bague conique montée sur une contre-pointe pour tuyaux, visser une vis dans le filetage qui se trouve en tête de la bague conique jusqu’à ce que, une fois qu’on est appuyé sur l’arbre, en tirant la clé, on puisse procéder à l’extraction. Pour monter la bague conique, une fois qu’on a bien nettoyé les deux logements, rapprocher la tige conique de la contre-pointe à la bague conique et exercer une pression jusqu’à ce que les deux pièces ne soient accouplées.

10. Quelle est la fonction de l’écrou à encoche d’épaulement dans les contre-pointes tournantes ?

Dans les contre-pointes tournantes avec écrou à encoches d’épaulement, dans les modèles jusqu’à la grandeur cône morse 4, l’écrou à encoche vissé sur le corps sert à rigidifier au maximum la contre-pointe en éliminant ainsi vibrations ou fléchissements éventuels dûs à un usinage particulièrement difficile.
Conseils utiles pour l’entretien correct de la contre-pointe.

11. Quelle est la fonction de l’écrou à encoches d’extraction dans les contre-pointes tournantes ?

L’écrou à encoches d’extraction dans les contre-pointes tournantes, présent dans toutes les grandeurs cône morse, a deux fonctions : il sert à rigidifier et à permettre l’extraction à l’aide d’une clé à ergots.
Conseils utiles pour l’entretien correct de la contre-pointe.

12. Comment peut-on régler la contre-pointe tournante ?

Cette opération est effectuée si le roulement à rouleaux coniques prends du jeu, ce qui détermine une perte de précision de la contre-pointe. Le réglage se fait exclusivement sur les contre-pointes tournantes série 65 et 80.
Conseils utiles pour l’entretien correct de la contre-pointe.
Pour effectuer le réglage, suivez cette séquence :
– Bloquez la contre-pointe dans l’étau.
– Desserrez la vis sans tête de blocage de l’écrou qui se trouve sur le corps de la contre-pointe.
– Enlevez, à l’aide d’un tournevis, la bague pare-copeaux qui se trouve en dessus de l’écrou de réglage.
– Faites un repère à l’aide d’un feutre sur l’écrou à encoche et sur le corps de la contre-pointe.
– Utilsez une clé à ergots sur l’écrou de réglage jusqu’à déplacer le repère de quelques millimètres.

Pour effectuer un réglage correct vous devez considérer que, lorsque la contre-pointe n’est pas sous charge axiale, elle devient peu glissante ; ce qui est dû à la contre pression du ressort qui sert à différencier la charge axiale des deux paliers de butée. Les contre-pointes tournantes pour tournage série 85, les contre-pointes pour taillage série 82, pour rectification et la série RAPIDO ne sont pas à régler.
Conseils utiles pour l’entretien correct de la contre-pointe.

13. Quelle est la charge axiale qui peut être supportée par la contre-pointe ?

– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 65. cliquez ici.
– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 80. cliquez ici.
– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 85. cliquez ici.

14. Quelle est la charge radiale qui peut être suppportée par la contre-pointe ?

– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 65. cliquez ici.
– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 80. cliquez ici.
– Pour les charges axiales des contre-pointes tournantes série 85. cliquez ici.

15. Comment peut-on remplacer l’arbre d’une contre-pointe tournante pour taillage ?

Pour remplacer l’arbre d’une contre-pointe tournante, suivez cette séquence :
– Prenez la contre-pointe, dévissez le couvercle avant de protection contre l’eau et enlevez-le.
– Serrez l’arbre dans un étau sur la partie cilindrique.
– Dévissez la vis arrière qui bloque l’arbre dans son logement.
– Continuez de tenir l’arbre de la contre-pointe bloqué dans l’étau et sortez manuellement le corps de l’arbre.
– Introduisez l’arbre à remplacer.
– Poussez de sorte à le remonter définitivement dans son logement.
– Visser la vis arrière avec sa rondelle de blocage de l’arbre.
– Inserez à nouveau le couvercle en le vissant dans son logement.